Le Chômage


Le FN dit :
1) "Un million d'emplois, aujourd'hui tenus par des immigrés, sont susceptibles d'être pourvus par des français actuellement au chômage."
2) Il faut donc "organiser le départ des immigrés pour réduire le nombre des demandeurs d'emplois."
3) "L'institution du revenu maternel libérera des postes de travail".
IL MENT.

"Le départ des immigrés libérera leurs emplois pour les [vrais] français" : voilà une idée qui séduit bon nombre de nos compatriotes. Pourtant elle ne résiste pas à une analyse sérieuse.

1) Les emplois ainsi "libérés" ne trouveraient pas tous preneurs. En effet, les étrangers sont souvent cantonnés dans des travaux non qualifiés, mal payés, pénibles, dangereux que les chômeurs français n'accepteraient forcément. Un chômeur auvergnat viendra-t-il remplacer un OS (ouvrier spécialisé) à Flins ? Ouvriers qualifiés, employés du tertiaire, techniciens et cadres accepteraient-ils de remplacer un travailleur immigré dans une blanchisserie, la restauration, le nettoyage industriel, la confection, le ménage à domicile ?
D'autre part, certains emplois occupés par des étrangers sont hautement qualifiés et demandent une compétence précise que le marché du travail français ne peut satisfaire.

2) Dans l'impossibilité de pourvoir les postes laissés vacants par l'expulsion des immigrés, de nombreuses branches ne pourraient survivre. Des dizaines de milliers d'emplois (souvent qualifiés) devraient être supprimés.

3) Le départ de millions d'immigrés provoquerait une violent chute de la consommation, donc de la croissance et de l'emploi.

4) Il faut également penser aux réactions internationales qui suivraient l'expulsion des immigrés. Les pays concernés accepteraient-ils une telle décision unilatérale de la France sans broncher ? Le FN manque cruellement de sens des responsabilités et d'anticipation s'il n'a pas compris que la réplique de la communauté internationale serait cinglante. Très vite, les français vivant à l'étranger serait à leur tour expulsés et viendraient grossir les rangs de l'ANPE en France. De plus, le développement international des firmes françaises serait stoppé net, entraînant la perte de centaines de milliers d'emplois supplémentaires.

D'où la conclusion suivante : l'application du programme du FN conduirait à une augmentation dramatique du chômage en France.

Il est dangereux.

Le problème, c'est les immigrés : Par cette explication simpliste du chômage, le FN incite à la haine raciale.

Sa vision est incompatible avec les droits de l'homme et les valeurs républicaines. Parmi ces travailleurs immigrés qu'ils veulent renvoyer, beaucoup sont en France depuis plus de 15 ans. Pendant ce temps, ils ont assumés des métiers durs, ingrats, mal payés. Des années de peine et de sueur ne mériteraient pas le moindre respect ? Le privilège du "sang français" (!) donnerait-il tous les droits ? Et le travail aucun ?

Le départ se ferait dans des conditions inhumaines. Pour la plupart d'entre eux, souvent français, ou mariés à un français, ça serait un exil forcé.

En ce qui concerne l'instauration d'un revenu maternel, il est important de comprendre à qui cette mesure profiterait : aux femmes des classes favorisées qui ne travaillent déjà pas. La majorité des femmes ont impérativement besoin de leur salaire. Elles ne pourraient donc se permettre de s'arrêter de travailler.

On voit sur ce point que le FN a une vision réactionnaire de la femme, nécessairement au foyer à s'occuper des enfants.